Logo BioSummer 3D

Le numérique au service du corps humain

Rechercher un article

NOS SOLUTIONS

BioSummer 3D propose des solutions modulaires et optimisées pour imprimer en 3D vos modèles, guides chirurgicaux, gouttières, pièces à calciner, provisoires pour cabinet et laboratoire dentaire.

Formlabs

L’impression 3D  est un procédé de fabrication dans lequel les objets sont  réalisés par fusion ou par dépôt de couche de matériaux  tels que le plastique, le métal, la céramique, les poudres, les liquides, ou même des cellules vivantes pour produire un objet en 3D. Ce processus est aussi appelé Fabrication Additive (AM) ou Prototypage Rapide (RP). Certaines imprimantes 3D sont similaires aux imprimantes à jet d’encre traditionnelles; toutefois, le produit final est différent en ce qu’un objet 3D est produit. L’impression 3D devrait révolutionner la médecine et d’autres domaines, un peu comme la façon dont la presse a transformé l’édition.

Les applications médicales pour l’impression 3D se développent rapidement et vont révolutionner les soins de santé. Les utilisations médicales pour l’impression 3D peuvent être organisées en plusieurs grandes catégories : les tissus et la fabrication d’organes; la création de prothèses, d’implants personnalisés et de modèles anatomiques; et la recherche pharmaceutique . L’impression 3D en médecine peut offrir de nombreux avantages, y compris la personnalisation des produits médicaux, l’amélioration de la productivité, la démocratisation de la conception et de la fabrication au niveau du praticien et une meilleure collaboration dans le parcours de santé.

Il y a de très nombreux procédés d’impression 3D, qui utilisent des technologies différentes d’imprimantes, de vitesses et de résolutions, et des centaines de matériaux. Ces technologies peuvent construire un objet 3D dans presque toutes les formes imaginables tel que défini   à partir d’un fichier CAO  (Conception Assistée par Ordinateur)  au format STL ou OBJ  . De manière simplifiée, l’imprimante 3D suit ensuite les instructions à partir de la CAO pour construire la base de l’objet puis la tête d’impression se déplace le long de plans XY, l’imprimante 3D continue ensuite de suivre les instructions, le déplacement de la tête d’impression remonte progressivement le long de l’axe Z pour construire l’objet par superposition de couches soudées les unes aux autres. Il est important de noter que  les images radiographiques en 2D, tels que les rayons X, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou la tomographie par ordinateur (TDM)  , peuvent être converties en fichiers d’impression 3D numériques, permettant la création de modèles anatomiques et médicaux complexes et personnalisées.

Quelles applications médicales ? 

L’impression 3D a été appliquée en médecine depuis le début des années 2000, lorsque la technologie a été utilisée pour la première fois pour fabriquer des  implants dentaires et prothèses dentaires personnalisées.  Depuis lors, les applications médicales pour l’impression 3D ont considérablement évolué. comme l’utilisation de l’impression 3D    pour produire des os, des oreilles, des exosquelettes, trachées, un os de la mâchoire, des lunettes, des cultures de cellules, des cellules souches, des vaisseaux sanguins, des réseaux vasculaires, des tissus et des organes  , et bien d’autres applications. L’utilisations de l’impression 3D peuvent être organisées en plusieurs grandes catégories : les tissus et la fabrication d’organes; la création de prothèses, de guides d’implants et des modèles anatomiques.

DEMANDEZ UN DEVIS