Covid-19 - Risque de contamination par l'air

La revue "Nature" a récemment fait une publication et aborde le fait que les recommandations de L'OMS en ce qui concerne la désinfection des surfaces, ne doivent pas occulter les risques de contamination par l'air.  

Odoo • une photo avec une légende

Dans un article de la revue du 2 février, la revue scientifique "Nature" estime que l'OMS et les agences de santé publique devraient éclaircir leurs recommandations en ce qui concerne la lutte contre le coronavirus. Après plus d'un an de pandémie, Nature rappelle que le virus se transmet principalement par l'air, lorsque les personnes parlent ou transpirent et que contracter le virus par les surfaces est possible, mais plus rares. Pour la revue, cela pourrait contribuer à transmettre un message flou auprès de la population qui a besoin de recommandations claires et de savoir à quels efforts donner la priorité.

Selon l’OMS

"Nature" cite alors les dernières recommandations de l'Organisation mondiale de la santé qui conseille d'éviter les contacts, surtout dans les lieux publics. Pour autant, l'OMS concède que les preuves de la transmission du coronavirus par des surfaces contaminées sont limitées. La revue scientifique cite d'autre part la position voisine de l'agence "United States Centers for Disease Control and Prevention" (CDC) qui déclare que la désinfection fréquente des surfaces et des objets touchés est importante, mais que la transmission par les surfaces n'est pas la voie de contamination principale du Covid-19.


Purificateur d’air

La revue estime que le manque de lisibilité à propos des risques passifs, comparés aux risques bien plus importants de transmission par l'air, n'est pas dénué de conséquences. Elle appuie sur le fait que les organisations continuent à rendre prioritaires les efforts de désinfection, quand elles pourraient « consacrer davantage de temps et de ressource sur l'importance des masques et des mesures visant à améliorer la ventilation ». Ce dernier point étant plus complexe, mais pouvant se révéler beaucoup plus efficace.

Odoo • une photo avec une légende

Les solutions

Pour répondre à cet problématique, Dentanor vous propose la :  

L'EOLIS 600S

L'EOLIS 600S, de « qualité médicale », est parfait pour évoluer dans les grands espaces tels que les cabinets dentaires, hôpitaux, centres médicaux, EHPAD, crèches/écoles et autres lieux fortement exposés à la contamination de l'air. Il est conforme à la norme européenne EN 1822 (garantit l’étanchéité totale avec 100% de l’air qui passe au travers du bloc filtre et non à côté).


 
 


Partager

Présentation Formlabs
Découverte de la Form 3BL