Covid-19 : Retour sur le 1er confinement chez les dentistes
Les dentistes ne sont pas plus touchés

Selon une enquête du service bucco-dentaire de l’hôpital Bretonneau (AP-HP – Université de Paris – Pr Benjamin Salmon), 1.9 % des chirurgiens-dentistes et 0.8% des assistants dentaires auraient contracté la Covid-19, lors du premier confinement, contre 2% pour le reste de la population.


Alors que, plusieurs études ont démontré que les soignants couraient un plus gros risque de contamination par le Coronavirus

Étant donné le mode de transmission du SARS-CoV-2, il semblerait "normal" que les professionnels de santé bucco-dentaires présentent un risque accru de contracter la Covid-19. Mais si on en croit les résultats d'une enquête, menée par le service bucco-dentaire de l'hôpital Bretonneau pendant le 1er confinement et publiée dans la revue scientifique PLOS ONE. La profession dentaire n'a pas été plus touchée par la Covid-19 que le reste de la population. L'enquête qui a été faite sur un panel de 4 172 dentistes et 1 868 assistants dentaires, montre que seulement 1.9% des dentistes et 0.8% des assistants dentaires ont attrapé le virus.

Il est aussi à prendre en compte que « Cependant, seulement 199 dentistes (4,8 % de l’échantillon) et 36 assistants dentaires (1,9 %) ont été soumis à des tests de laboratoire », car à cette période les tests n'étaient pas systématiques. En ce qui concerne les symptômes de la maladie, 15 % des dentistes et 11,8 % des assistants dentaires ont déclaré en souffrir. Un chiffre là encore proche de celui relevé dans la population générale : 14 %.

Pour plus d'information sur cette enquête, cliquez ici.  


Partager

Chirurgien-dentiste une profession en croissance chez les femmes